VIA ZOGORÉ

association de jumelage avec le Burkina Faso

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

le voyage de juin 2014

Envoyer Imprimer PDF


Du 3 au 12 juin 2014, Etienne Dassonville et Philippe Lallemant se sont rendus à Zogoré. Voici leur témoignage :

 

Nous avons cette fois encore vécu une variété de rencontres des plus riches en contenus et en émotions. Malgré les conditions climatiques particulières (chaleur torride jour et nuit), le programme marathon a été tenu : 14 villages parcourus pour découvrir entre autres les 7 forages rénovés et le nouveau forage de NANGO FULCE.

 

A Ninga A Toessiri A Tanga Zougou

 

Nous avons senti une volonté de « mobilisation sociale » à travers la responsabilisation des communautés dans l’accès à l’eau et à l’assainissement, dans le respect de la réglementation (bois de coupe par exemple)

Nous avons pu voir un grand nombre de sites de reboisement (20 sur 60), certains datant de 2003, avec des succès pertinents et parfois quelques échecs …  Cette visite a permis de faire un état des lieux provisoire, dans l’attente d’un bilan global en 2015 lors du prochain voyage. Le reboisement devient un enjeu majeur pour les agriculteurs qui ont le souci d’améliorer la qualité de leurs terres.

Nous avons pu également visiter le village où s’est tenue la formation en agro-écologie.  Il nous est réconfortant de réaliser  que celle-ci va permettre d’améliorer la qualité du travail dans les champs et que l’utilisation de compost permettra d’obtenir des rendements nettement supérieurs.

Nous avons apprécié la réalisation de foyers améliorés dans plusieurs concessions. Il s’agit là d’un premier pas vers des formations qui pourraient se développer.

La rencontre des trois infirmiers-major a permis de relancer l’idée d’un nouveau projet santé pour les 3 CSPS de la commune (Centres de Santé et de Promotion Sociale). Ces professionnels  ont été invités à  préparer un projet  d’envergure pour l’an prochain.

Nous n’avons pas écarté les rencontres sur l’éducation, mais les examens en cours du CEP et du BEPC en ont limité le nombre. Le projet « mères éducatrices » suit son cours, et Juliette OUEDRAOGO nous a fait part de l’expérience que nous avons soutenue à GUESSOUM. Il semblerait que le bilan s’annonce très positif.

Nous étions également porteurs de courriers de M. le Maire de Linselles pour Ousseini ZONGA, maire de ZOGORE et de M. le Principal du Collège Matisse pour le Principal du Collège de ZOGORE.

L’ensemble du séjour s’est passé dans une ambiance conviviale avec les élus et les responsables des différents CVD (comités villageois de développement).

Les villageois sont extrêmement reconnaissants des réalisations effectuées et partout, comme d’habitude en de telles circonstances au Burkina, l’accueil fut exceptionnel.

Mais les sollicitations sont nombreuses. VIA ZOGORE est destinataire de toutes les requêtes ou demandes non satisfaites à ce jour, et nous le comprenons fort bien dans cette région extrêmement démunie.